FGTB

Liège-Huy-Waremme

Rapports de force

Les citoyens et les affiliés entendent souvent ces mots : rapport de force.  

Pourquoi la FGTB utilise-t-elle souvent ce terme?

La FGTB n’est pas un parti politique ayant pour objectif d’organiser la société dans l’intérêt général de l’ensemble des acteurs d’une société. 

La FGTB est une organisation représentant une partie de la société, à savoir les travailleurs avec ou sans emploi.

Il en découle que pour faire avancer ses revendications, pour influencer la société dans la direction qui est la plus intéressante pour ses affiliés, elle doit toujours créer un rapport de force avec les autres composantes sociales.

La FGTB face au monde patronal

Le premier rapport de force qu’il est impératif de créer à notre avantage est celui qui nous oppose au monde patronal.  En effet, les entreprises n’ont pas toujours intérêt à ce que les coûts salariaux soient aussi importants qu’ils devraient l’être pour assurer le bien-être et la juste rétribution des travailleurs.

La FGTB face au pouvoir politique

Le deuxième rapport de force important est celui qui nous met face au pouvoir politique.  Celui-ci doit en effet composer avec l’ensemble des forces de la société, il faut dès lors organiser une pression sur le Gouvernement pour obtenir les réformes que nos affiliés demandent.

La FGTB face à l'organisation internationale de la société


Le troisième rapport de force très important est celui qui concerne l’organisation internationale de la société.  Que ce soit au niveau de l’Europe ou au niveau planétaire, il est important que les organisations de travailleurs s’unissent pour pouvoir réellement peser sur le cours de la mondialisation qui entraîne plus d’inégalité et d’injustice qu’elle ne devrait.

Ces différents rapports de force sont nécessaires et demandent un travail quotidien d’information, de concertation et de regroupement des forces des travailleurs au niveau local, national et international.